Carnets de Voyage | Toronto, Canada

Après notre visite des chutes du Niagara, direction Toronto pour seulement deux petits jours. En bonne psychorigide organisatrice que je suis, j’avais un plan bien précis des choses à faire, et avec le recul, je peux facilement te dire que même si nous avons vu la quasi-totalité de ce que j’avais prévu, c’était bien trop court pour apprécier tranquillement ou pour visiter de manière plus approfondie. Prévois au moins 3 jours complets si tu y vas, ça me parait le minimum.

On a quand même eu le temps de faire des trucs chouettes, et de manger plein de bonnes choses (sans blagues!) Voici mon petit guide de Toronto, version rapido. Suis-moi, c’est par là :toronto_96 toronto_100CN Tower

toronto_23toronto_30toronto_29toronto_19okKensington Market
(L’un des plus anciens quartiers de Toronto. C’est un endroit coloré et animé où cohabitent un tas de cultures, entre les marchés de nourriture, les friperies et les bars très fréquentés.)

toronto_56Gooderham building

toronto_58 toronto_67 toronto_93Toronto Islands
(Immense île verte, très prisée en journée, plutôt calme le soir. Les Torontois s’y retrouvent pour pique-niquer, faire des grillades ou des activités sportives. On y trouve un petit parc d’attraction aux faux-airs de Disneyland, dont je te reparle bientôt!)

toronto_104 toronto_106 toronto_110 toronto_112Distillery District
(Cette ancienne distillerie du 19e a été reconvertie en centre commercial. Des tas de marques ont pris leurs quartiers dans les petits baraquements, aux côté de cafés et de restaurants. A voir absolument!)

toronto_2 toronto_41 toronto_50 toronto_51mais aussi : le Financial District et ses grands bâtiments de verre, le PATH, la ville souterraine qui empêche les Torontois de geler sur place durant les glaciales journées d’hiver (il y est par contre interdit de prendre des photos!), le château Casa Loma, du shopping le long de Queen Street West ou à Distillery District ou encore profiter de l’architecture de la ville.

Et toutes les choses que l’on n’a pas eu le temps de faire, malheureusement. Monter au sommet de la CN Tower et déguster un repas au restaurant du sommet, faire un tour culinaire de la ville, avec un guide, visiter le St-Lawrence Market (attention aux jours d’0uverture, je me suis faite avoir comme une bleue!), visiter le zoo de Toronto, se promener dans Greek Town, découvrir la nourriture internationale des tas de petits quartiers dans la ville, voir une match des Blue Jays, l’équipe dont les Torontois sont si fiers, et simplement prendre de le temps de flâner dans cette si jolie ville.

Et sinon, et aussi étrange que cela puisse te paraître, je n’ai pas eu l’occasion de faire ma goinfre à fond, j’ai cependant testé quelques endroits sympas :bahnmi_2Des Bahn Mi chez Bahn Mi Boys. Je ne suis que moyennement fan du concept sandwich au pain blanc, à moins qu’il s’agisse d’une vraie baguette croustillante et dorée à l’extérieur. La salade de papaye, par contre, était à tomber!

cowHoly Chuck. Pour mon premier voyage au Canada, je me devais de goûter de la poutine, ces frites surmontées d’une sauce brune et de morceaux de fromage. J’avais eu des avis relativement partagés concernant ce plat typique, c’était effectivement lourd, mais celle que j’ai goûtée était délicieuse, et j’ai vraiment aimé. Leur burgers sont top, et, si tu oses, ils en proposent un énorme, composé de 3 tranches de viande et fromage, entre trois “cheese sandwich”. Méchant!

Et puis je vais aussi te parler de Second Cup Coffee. Le lieu ressemble à Starbucks, la carte est celle du Starbucks, les pâtisseries et les prix, aussi. Si leurs nombreuses adresses n’ont aucun intérêt particulier à mes yeux, leurs tables disposent de stations de chargement sans fil pour téléphones, un truc bien pratique, si comme moi tu vides toujours ta batterie en deux heures, à force de trop utiliser le GPS.

J’ai adoré visiter cette région, les travailleurs canadiens sont bien plus sympathiques que les New Yorkais, qui se montrent souvent à la limite de la politesse. Nous avons discuté avec un tas de vendeurs dynamiques et souriants, et même avec un policier dans la rue. Même l’agent de sécurité qui est venu me dire que je ne pouvais pas prendre de photos dans le PATH était calme et poli (alors que j’imagine facilement son homologue new yorkais me hurler dessus à grand renfort de gestes hystériques!) La majorité des points d’intérêt se trouve  au centre, et, comme la ville est relativement petite, il est facile de s’y déplacer à pieds. Bref, on a adoré, et on retourne au Canada dès que possible!

Allez, salut!

2 Responses

Répondre à Aurélie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top