Cherche appartement désespérément tome 2 (Comment trouver un appartement à New York?)

Saturday 26 March 2016

venir vivre new york comment obtenir visa vivre aux etats unis déménager s'expatrier

Il y a quelques mois, fraîchement débarquée chez l’oncle Sam, je t’avais raconté notre épopée chevaleresque à la recherche de l’appartement parfait. (Déjà, je t’arrête tout de suite, « parfait », tu trouveras pas!)

Le conte de fée a duré quelques semaines et s’est rapidement transformé en cauchemar, avec l’arrivé e d’un voisin bruyant, irrespectueux et malpoli. Pour te résumer la chose, nous avons été réveillés au milieu de la nuit deux à quatre fois par semaine durant 6 mois. Chaque. Putain. De. Semaine.

Je consacrerai probablement un article à la résolution (ou pas) des problèmes de voisinage à New York (juste le temps de laisser redescendre la pression, afin de pouvoir utiliser un vocabulaire pas trop riche) mais en attendant, c’est reparti pour un tour dans les recherches d’appartements. Et cette fois, on a dû se débrouiller tout seuls comme des grands, voici donc un article avec de l’utile dedans.  Tu veux savoir comment trouver un appartement à New York? Suis-moi, c’est par là :

Le broker, ce service pas donné
Le broker est un agent immobilier payé pour t’aider à  trouver chaussure à ton pied. Or, ce service à un prix, qui varie en fonction de paramètres qui me sont partiellement inconnus. Je peux par contre te dire qu’il faudra débourser entre 1 à 3 mois de loyer, ou alors 15% du loyer annuel après signature.

Si la première fois, le nôtre faisait partie du package de transfert, cette fois, c’était à nous de payer. Pas fous, nous avons donc décidé d’orienter nos recherches sur des appartements « no fee » à savoir sans frais d’agence ou de broker.

Il faut cependant bien garder à l’esprit que le fait que l’appartement soit libellé « no fee » ne signifie pas forcément sans broker. Dans de nombreux cas, il est bel et bien là, mais sera payé par le propriétaire de l’immeuble / la gérance, à la signature du contrat… si tu remplis certaines conditions, bien sûr! Renseigne-toi avant de signer!

Le broker, cette personne malhonnête à la transparence discutable (et avec beaucoup d’endurance!)
Au fur et à mesure, nous avons trouvé des offres intéressantes dans notre gamme de prix, mais pour la plupart, il nous fut impossible de visiter la bête sans l’aide du fameux broker. Et c’est là que les choses se corsent:

– Le premier, au demeurant charmant, m’a fait visiter un appartement (que j’avais trouvé moi-même) puis d’autres qui ne correspondaient jamais vraiment à nos désirs. Le plus problématique fût à mon sens l’acharnement qu’il mit à me contacter, alors même que nous avions convenu que je le rappellerai quelques semaines plus tard. Au seuil le plus critique, c’était 3 emails + 3 appels + plusieurs SMS dans la même journée. Les (polies) invectives à base de « merci de ne plus me contacter » lui sont restées inaudibles.

– le second a usé d’une méthode malhonnête pour arriver à ses fins: alors qu’il devait nous faire visiter un appartement X, il nous invite à le retrouver devant un appartement Y, qu’il nous propose de voir « vu que – oh joie du hasard – nous somme précisément devant ». Nous avons beau lui dire que nous connaissons déjà l’endroit, il insiste puis nous fait remplir un formulaire « indispensable pour voir l’appartement ».
Quelques semaines après, nous y retournons seuls afin de visiter un autre appartement du même complexe et de le louer par nous même sans frais. Et là, oh surprise, le document rempli avec le broker était en fait un formulaire destiné à nous ‘bloquer’ avec lui pour une période de 90 jours. Nous avions trois possibilités, le payer de notre poche, emménager dans les 10 jours pour éviter ces frais (offerts dans ce cas-là) ou trouver un autre appartement…..

En résumé, ne signe pas n’importe quoi (sans blagues?), même (voire surtout!) si il te stresse car « on est à la bourre » et si tu peux, évite de lui donner ton numéro de téléphone!

venir vivre new york comment obtenir visa vivre aux etats unis déménager s'expatrier

Se décider
Comme expliqué plus haut, notre urgence à déménager venait du fait que nous n’avons pas pu dormir la nuit durant des mois. Nous cherchions donc un endroit calme et bien insonorisé (note à toi, qui cherche la même chose : ça n’existe pas. A Manhattan, les murs sont en papier mâchés et quand tu dis « santé » à ton voisin qui éternue, il te répond « merci »!) (C’est du vécu!)

Le bon sens voudrait que tu voies un appartement, que tu t’y sentes bien, et que tu reviennes le voir à plusieurs moments de la journée. Dans la ville qui ne dort jamais, tu peux oublier. De la même manière que tu ne « dors » pas sur ta décision ou non de signer. La nuit porte conseil, certes, mais dans cette ville, elle a aussi le don de faire disparaitre la perle rare qui t’a tapé dans l’œil. Tu vois, tu aimes, tu signes. Tu réfléchiras dans 12 mois, à la fin de ton lease!

Poser un dossier
(Les démarches qui vont suivre concernent le cas d’une location de gérance à locataire, il sera probablement bien plus facile de sous-louer un appart’)

Or donc, pour ton dossier, et suivant les gérances, il te faudra:

– le passeport de chacun des futurs locataires ainsi que les visas / autorisation de séjour.
– leur numéro de sécurité sociale.
– Plusieurs chèques certifiés*1 couvrant le (ou les) mois d’avance, le deposit, et les frais d’application et / ou de réservation.
– Les employment letters avec salaires ou les 2 plus récents certificats de salaire.
– les comptes en banques individuels et sur le territoire américain (nos comptes en banque suisses ainsi que notre compte commun ont été refusés comme preuve de nos fonds.)
– un credit history au score concluant (dans notre cas, et comme je n’avais pas de credit history, nous avons pu négocier pour garder mon nom sur le lease tout en augmentant un peu le security deposit.)
– un criminal record vierge.

Note que ton application est en fait une « demande » de location d’appartement qui pourrait être refusée. Si tel est le cas, les frais d’applications ne te seront pas remboursés (en général, entre $50 et $150 par appliquant.)

*chèques certifiés: il s’agit de chèques que tu dois aller retirer auprès d’une banque américaine dans laquelle tu as un compte. C’est en fait des chèques sécurisés, qui prélèvent le montant directement sur ton compte (solvable!) et qui offrent une garantie de payement à quiconque les encaissera

Credit history
ou historique de crédit, est un score qui se calcule sur la base d’un tas de facteurs (nombre de cartes de crédit, délai du payement des factures, etc.) et qui te sert pour plein de choses, notamment pour qu’on te loue (ou pas) un appartement. Pour commencer à « construire » cette indispensable historique, il te faudra prendre une carte de crédit (et payer tes factures) pendant 3 mois environ.

venir vivre new york comment obtenir visa vivre aux etats unis déménager s'expatrierSecurity deposit
C’est l’équivalent de notre caution. Il te sera demandé entre 1 et…. 6 mois, en fonction de la gérance, de ton revenu, ou d’autres facteurs complètement arbitraires (mais on ne discute pas avec la gérance!)

Normalement, il sert à couvrir les éventuels travaux de remplacement / de remise en état de ce que tu aurais pu abîmer dans ton appartement. A New York, les gérances ont la très mauvaise réputation de tout faire pour garder cet argent. (Stay tuned, nous n’avons toujours pas reçu le nôtre en retour, et on a déménagé il y a plus de 2 mois!)

Le lease
A New York il dure en général 12 ou 24 mois. Bien entendu, le plus long ton lease sera, le moins cher au mois tu payeras. Certaines gérances te permettent de briser le lease sans frais sous certaines conditions, d’autres (comme la mienne) refusent d’entrer en matière. Tu pars? Tu payes le nombre de mois qu’il te reste, même si quelqu’un d’autre a emménagé dans ton appartement!…

Quitter son appartement….
Dans la plupart des cas, l’appartement sera repeint entre deux locataires, au frais de la gérance. Ton security deposit ne devrait pas être amputé pour cela. De plus, il n’est pas nécessaire de faire les grands nettoyages car une société viendra après les peintres. (Bien entendu, et sinon ça aurait été trop drôle, je n’ai appris ça qu’après avoir récuré la maison du sol au plafond. La bonne blague.)

Ici, pas d’état des lieux (pour quoi faire, hein?) Tu remets les clés à ton super (le concierge) ou tu les laisses dans l’appart et tu claques la porte. (On a tous en tête la dernière scène de la série Friends!) Ne me demande pas mon avis en ce qui concerne cette pratique de grosse feignasse dénuée de bon sens, je ne comprends pas comment personne ne peut venir constater l’état de l’appartement puis retenir une somme de la caution. Mais passons.

venir vivre new york comment obtenir visa vivre aux etats unis déménager s'expatrier

... et emménager dans le nouveau
Là encore, pas d’état des lieux. Tu vas chercher les clés directement chez le super, ou alors, parfois (quand la gérance est aussi mauvaise que celle que j’ai expérimenté) dans un bar. Parfois, tu devras lister les défauts et /ou l’état dans lequel tu auras trouvé l’appartement. Parfois, le fait que tu aies trouvé un mégot de cigarette sous un radiateur ne leur fera ni chaud ni froid (!)

Petit conseil quand tu rédigeras ta liste: vas-y à fond, ne la joue pas Suisse en omettant – par une politesse ridicule – des « petits détails ». Car le petit trou sur le parquet si insignifiant pourrait un jour te mener à payer sol flambant neuf au futur locataire: « qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, vous ne l’avez pas signalé à l’emménagement ma bonne dame. » Dans tous les cas, et même si la gérance ne te le demande pas, rédige cette liste, fais-leur parvenir une copie et demande un accusé de réception. Il vaut mieux prévenir que guérir et se ruiner en frais pour des dégâts qu’on n’a pas occasionné!

Et où chercher?
Parce que bon, je cause, je cause, mais ça ne fait pas avancer des masses le schmilblick. Or donc, quelques pistes pour trouver des appartements

  • Craigslist
  • Renthop
  • Streeteasy (te donne toute l’historique des prix, avec bien souvent les floorplans)
  • Oliver (application mobile pour trouver des appartements no fee)
  • Faire marcher son réseau
  • Les agences de broker et le site des gérances directement.

Quelques conseils:

  • fais attention au trop beau pour être vrai (renseigne-toi sur le prix moyen par quartier, et cherche à débusquer les annonces frauduleuses, les photos bidons, les « erreurs » de placement sur la carte de la ville, …)
  • A ce sujet, il y a quelques trucs à connaitre, dans les annonces :
    • « convertible » (1bd) ou « junior »  veut dire studio, dans lequel on a casé un mur en carton-pâte, et qu’on va te facturer le double pour une pseudo chambre de 4m2.
    • « unique » veut dire « avec un truc trop spécial pour qu’on arrive à le louer (d’où le prix sous la moyenne, souvent »)
    • attention à la petite phrase de bas de page, en police 7, qui te dit que les images ne sont pas représentatives de l’appartement en question.
    • attention au placement sur la carte du site internet. Souvent, l’emplacement est différent de ce qui est montré (et même 2 – 3 blocs, ça peut être problématique!)
    • les prix sacrifiés cachent TOUJOURS quelque chose (travaux en cours et jusqu’en 2020, bedbugs, rats, …) Renseigne-toi bien.
  • d’une manière ou d’une autre, il te faudra faire des sacrifices, que ce soit au niveau de l’endroit, du loyer ou de la taille. Pars avec l’esprit ouvert et RELATIVISE.
  • ne signe jamais pour un appartement sans l’avoir visité au préalable.
  • prévois à l’avance les documents nécessaires, et prends-les avec toi pour visiter. Prévois aussi un laps de temps suffisant les jours des visites, au cas où tu voudrais lancer une application.
  • fais attention à la durée de ton lease. En général, il s’agit de 12 à 24 mois. Effectivement, plus la durée sera longue durée, moins ce sera cher. Cependant, je ne me lancerai pas dans un lease de 24 mois sans avoir vécu dans l’appartement. On ne sait jamais.

Enfin, tu peux utiliser la magie des Etats-Unis pour faire tes petites recherches, en checkant ces sites:

  • https://www.addressreport.com/ (un tas d’infos sur l’état du bâtiment, les plaintes pour bruit, pour bedbugs ou rats, mais aussi le nombre d’arbres au mètre carré, ou le temps moyen pour trouver un taxi.)
  • http://www1.nyc.gov/311/ (le site du 311, qui recense les petites plaintes)
  • http://www.bedbugregistry.com/ (qui recense où se trouvent ces charmantes petites bêtes)

J’espère que cet article fleuve aura pu t’être d’une quelconque utilité. Garde les yeux ouverts, ne fais pas confiance trop vite et… happy moving!

Allez, salut!

PS: Nous avons déménagé pour cause de voisin très très bruyant. Le nouveau joue… de la batterie. Dans son appartement. Ça ne s’invente pas! 

venir vivre new york comment obtenir visa vivre aux etats unis déménager s'expatrier

Vous devriez aimer
13 commentaires

Oh my God, ça a l’air d’être le parcours du combattant ! Bon courage pour le nouveau avec sa batterie, c’est quand même pas de bol…

C’était compliqué, mais on y est! (Et le grand malade mélomane du dimanche n’est pas si terrible! 😉 ) Merci de ton message et à bientôt,
Bises

Je n’irais jamais vivre à N-Y, je n’irais sans doute même jamais mais ton article et intéressant et rigolo ^^ et parfois j’ai l’impression de me retrouver dans des séries américaines quand je te lis ^^

J’ai aussi parfois l’impression de vivre dans une série suivant les situations (et tu as toute la panoplie, de celle recompensée par un Emmy où ça chante et ça danse dans les paillettes à la (très) mauvaise série Z qui te donne envie de te pendre 😉 ) Merci pour ton passage sur mon blog et à bientôt!

Amy

Salut ma puce!

Je ne pensais pas que c’était si galère, les States.

Contente d’avoir lu ton blog plein d’humour. Le 11 donc.

Tu me fais envie avec tes préparations culinaires …

Je viendrai lire la suite dès que possible. Bisou G.-M

C’est assez édifiant effectivement et très instructif. Un casque de chantier semble s’imposer ( cet investissement me sauve souvent la vie avec les enfants – même pas besoin de voisin musicien ). Alors, avez-vous trouvé une cuisine à la hauteur de tes superbes créations ?

Merci pour ce super compliment Daphné, tu me fais rougir! La cuisine est top, et le four est si grand que je peux presque rentrer dedans! Quant au casque de chantier, j’y penserai, mais ça me parait effectivement un excellent investissement dans ce pays de fous! 😉 Bises,
Amy

Et bien dis donc, des fois on se dit qu’on va tout plaquer pour aller vivre ailleurs parce que cela parait simple ….. ! Quelle aventure. j’espèreque vous allez trouver chaussure à votre pied sans trop de déboires cette dois-ci. Bon courage !

Merci Maiwenn! Effectivement, j’ai toujours galéré à propos de la Suisse et de toutes ses spécialités qu’elles soient administratives ou autre… Mais finalement j’ai l’impression que c’est la même galère partout! 😉

Ca donne l’impression que dans tous les cas tu vas te faire avoir non?
Et sinon ce nouvel appart, il est bien, mis à part la batterie…?

Mis à part la batterie, il est top, et on est très contents! Ça valait toutes ces aventures folles 😉 Bises,
Amy

est ce qu’il joue bien de la batterie au moins ? 😉

Même pas!!! Il est nullissime, il fait les entraînements de base, les espèces de routines pour débutants, mais il ne progresse absolument pas (en tout cas pas un progrès notable en 4 mois!) et en plus il fait des petites sessions, comme s’il faisait des abdos: il joue 3 minutes, il stoppe 5, il joue 3 minutes, il stoppe 5. Et parfois il chante, mais je ne préfère pas en parler ahahahahhah
Merci encore pour le lunch, c’était top! J’espère que tu profites bien de New York!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *