Tarte au chocolat

insta_gateauchoco_7

Tiens, un article food, ça faisait longtemps! (Dans “Foodetcaetera”, il y a aussi “etcaetera”. Hein. Bon.)

Il y a quelques temps, donc, j’étais invitée à souper, et j’ai proposé d’amener le dessert. Je ne sais pas si ça t’arrive aussi, mais parfois, je traverse des périodes de grand désarroi healthy durant lesquelles je n’ai envie de manger que des desserts aliments onctueux et riches (pour ne pas dire bien gras !) (Cette période dure maintenant depuis grosso modo 10 ans, mais ce n’est pas le sujet!)

Au hasard du net, je suis tombée sur le super blog de Chloé délices sur lequel j’ai vu cette recette incroyable de tarte au chocolat. Super inspirée, j’ai presque totalement plagié reproduit à peu de choses près sa recette, et surtout son magnifique visuel.

Voilé donc ma recette, très légèrement adaptée. (Je te conseillerais bien de servir ce gâteau avec une boule de glace ou une bonne dose de chantilly, mais ce serait réduire à néant toutes tes séances de squats !) (Déjà bien mises à mal par le gâteau seul!)

Attention spoiler, cette recette ne contient aucun ingrédient sain, vegan, ou sans gluten. Tiens le toi pour dit!insta_gateauchoco

Pour la pâte :

  • 200gr de farine pour la pâte + 50 g pour la travailler
  • 80gr de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 100gr de beurre pommade (à sortir du frigo avant, donc!)
  • 1 œuf

Tu déposes les ingrédients secs dans un saladier et tu fais un puis dans lequel tu casses l’œuf. Il faut ensuite mélanger à la main et ajouter le beurre en petits morceaux, au fur et à mesure. Enfin, confectionner une boule en farinant le plan de travail pour éviter que ça colle. Filmer et réserver au frigo au moins 30 minutes.

Tu vas la cuire à blanc* pendant une dizaine de minutes à 180°. (Jusqu’à coloration, ça va dépendre de ton four.)
(Cuire à blanc signifie qu’on va cuire la pâte seule, sans la ganache. Tu peux recouvrir la pâte avec des haricots secs pour éviter qu’elle ne monte.) Il faut ensuite bien la laisser refroidir.

Pour la ganache :

  • 300 gr de chocolat noir
  • 300 ml de crème entière
  • 2 cuillères à soupes de miel ou de sirop d’érable (quantité selon le goût)
  • 100gr de beurre en petits morceaux.

Tu casses le chocolat en petit morceaux que tu places dans un saladier, tu ajoutes le beurre et tu chauffes la crème dans une casserole jusqu’aux premières bulles. Tu retires du feu et verses la crème sur le chocolat en remuant doucementavec une spatule, jusqu’à ce que le chocolat soit fondu. Tu ajoutes le miel (et vu que la quantité est selon le goût, tu as même le droit de goûter. Ne me remercie pas!)

*Et surtout, surtout tu ne me mélange pas ça comme un(e) sauvage, afin de ne pas faire entrer d’air dans la ganache. Car qui dit “air” dans la ganache dit “bulles”, qui vont remonter, et qui vont parsemer le sommet de ton gâteau de petits cratères. Et ça craint!

Tu verses ensuite doucement (eh ouais mon chaton, la pâtisserie ça demande de la délicatesse!) la ganache sur la pâte et tu réserves au frigo au moins 3 heures.

Tu relèves ensuite tes manches et tu fais une prière pour la suite!

Pour la décoration prise de tête noisettes aux caramel :

  • du sucre
  • des noisettes entières
  • des cure-dents
  • du scotch
  • une poêle anti-adhésive

insta_gateauchoco_6

D’abord, tu prépares le terrain. Déjà, le caramel, ça fat des fils. Donc je te conseille de virer tout ce qui pourrait se trouver sur le chemin allant de la poêle à l’endroit où tu vas faire “sécher” tes noisettes. Tu plantes ensuite lesdites noisettes sur des cures dents, du côté rond (par opposition à la petite pointe de la noisette). Enfin, tu prépares des petits morceaux de scotch.

Ensuite, tu vas réaliser un caramel sec, ce qui signifie que tu vas faire fondre ton sucre sans le remuer jusqu’à ce qu’il prenne une couleur brune du caramel. (D’où la poêle anti-adhésive!)

Attention, c’est là que ça se corse, tu vas tremper la noisette dans le caramel puis la ressortir doucement de manière à former ce fameux fil. Et afin de figer tout ça, tu vas scotcher la bête tête en bas à ton meuble de cuisine. Quand le caramel re-durcit, tu le re-chauffes, il re-fond, tu re-trempes, etcaetera, etcaetera, …

Je vais être honnête avec toi, tu vas probablement faire quelques 49 essais pour arriver à 3 noisettes potables. (Et crois moi, tu ne veux pas savoir combien d’essais il va te falloir avant de réussir ta première noisette “parfaite”!) Mais je te rassure, ça vient avec l’entrainement. Et tu as aussi le droit de dire des gros-mots pendant. Ça aide pas, mais ça soulage.

Bon ap’!

insta_gateauchoco_4   insta_gateauchoco_8

insta_gateauchoco_7

15 Responses

    1. C’était un drame à décorer mais tellement excellentissime qu’il va falloir que je la refasse! Merci pour ton commentaire et bon week-end!

      Amy

    1. Je peux essayer d’en mettre un bout dans une (grosse) enveloppe, mais je ne suis pas convaincue de l’efficacité de la poste US! Merci pour ton commentaire!
      Bises, Amy

  1. AH MERCI !!!
    Quand j’ai voulu faire des noisettes caramélisées, le résultat était consternant… Ca me rassure de voir qu’il t’a fallu tant de tentatives avant de réussir !!
    Quand je regardais les autres blogs, c’était genre hyper facile, hop je trempe ça dans le caramel et je ressors avec un résultat de dingue.
    Mais tu fais éclater la vérité à propos des noisettes caramélisées et ça : j’aime.

Répondre à cuisinezcommeceline Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top