7 Responses

  1. Coucou !
    Je suis tombée sur ton blog en lisant les commentaires sur le blog de Mango & Salt et je trouve ça génial car avec mon mari on parlait justement de trouver un moyen de s’expatrier aux US dans les prochaines années. On vit en Suisse et c’est une aventure qui nous tient vraiment à cœur. A savoir qu on a petite de 18 mois et qu aucune de nos deux boîtes ne peut nous offrir la chance de partir en détaché :/ aurais-tu un conseille hormis la grande loterie pour la GC? Merci d’avance et amusez vous bien !!!

    1. Hello Tamara! Désolée du délai de réponse, j’étais en vacances! C’est une expérience haute en couleur (et je mâche mes mots!) et qui vaut la peine d’être vécue (et qui t’oblige à revoir/repenser/remodeler certaines habitudes ou façons de penser!)

      Pour répondre à ta question, il faut déjà savoir que les USA ne sont pas, administrativement, le pays le plus accueillant. Et s’il est relativement facile d’avoir un visa étudiant, le sésame qui permet de travailler est plus compliqué.
      Sans transfert depuis ton pays d’origine (donc sous visa L, le plus simple pour le couple, qui permet aux deux de travailler, mais qui est aussi contraignant car c’est un visa dépendant) il te reste deux possibilités :

      Trouver une entreprise aux USA qui accepte de te faire venir et te fournir un Visa de travail (Visa H1, qui offre au conjoint un Visa H4 de résident permanent, mais sans permis de travail. Donc un des deux est coincé.)

      Ou alors obtenir un visa entrepreneur, c’est à dire que tu viens t’installer dans le pays en tant que touriste (sous Esta) et que tu montes ta propre boite. Tu t’en doutes, les obstacles sont nombreux, par exemple le fait que tu ne peux signer aucun contrat toi-même avant l’obtention de ton Visa E-2 (sauf erreur !), mais que pour qu’on t’accorde le fameux sésame, ton entreprise doit être prouvée viable, et donc déjà avoir des contrats signés. (Je ne sais pas si je suis très claire ?)

      C’est d’ailleurs un peu le souci récurrent ici, cette histoire de serpent qui se mord la queue (“pour te faire engager, il te faut un visa, mais pour avoir un visa, il faut que tu sois déjà engagé quelque part”)
      J’espère que j’aurais pu répondre convenablement à tes questions, même si je n’ai malheureusement pas de solution facile dans ce domaine !

      Belle journée, Amy

  2. C’est si bien vu, merci pour cette jolie tranche de rire ! Je rôde régulièrement sur “le bon coin”, l’équivalent français de Craiglist et c’est vrai que c’est parfois gratiné côté ortoGRaf sans parler de la majeure partie des annonces qui sont obsolètes. Je donne aussi de temps en temps sur “donnons.org”, beaucoup d’objets peuvent avoir une seconde vie et là, le moindre objet reçoit une avalanche de demandes pas toujours faciles à gérer. Finalement, je préfère souvent donner à une oeuvre comme Emmaus qui permettra à des gens de travailler en gérant ces objets devenus superflus chez moi.

    Merci pour cette merveilleuse découverte, je vais revenir lire foodetc dès que possible 😉

  3. Hallucinant et affilgeant mais il parait qu’il faut de tout pour faire un monde…
    bon week end 😉
    (article lu car en recherche de conseils pour vide dressing 😉 )

Leave a Reply to Daphné Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top